Les 4 choses que j’ai apprises après mon premier talk technique

La semaine dernière j’ai donné mon deuxième talk sur le développement JavaScript, où j’ai parlé de Truffle et Solidity aux développeurs de chez JS-Republic.
J’ai été très content du résultat et j’espère être capable de continuer à en faire dans le futur.
Voici les conseils que je peux donner.

La préparation est primordiale

J’ai répété 3 fois avant la vraie présentation. A chacune des répétitions je récitais mon speech devant mon ordinateur, ou d’autres personnes, prenant le temps de passer sur chaque slide et de voir ce qui était améliorable.
Cela m’a donné la confiance nécessaire pour le jour J.
Je savais à l’avance quels étaient les prochains points abordés et ne me basais pas uniquement sur mes notes pour avancer.

Point bonus : comme vous connaissez les slides, vous pouvez également improviser plus facilement.

Pas besoin d’être un expert

Je présentais devant un groupe de développeurs qui n’avaient que peu ou pas d’expérience sur ce sujet, chacun ayant ses sujets de prédilection.
Alors, sans pour autant être un expert, j’ai eu l’occasion de pas mal creuser le sujet, et fais profiter les autres de tout ce que j’ai pu découvrir et assimiler.

Point bonus : pour éviter les questions piège, soyez sûr d’avoir fait un maximum des recherches sur le sujet et de vous être vous-mêmes posé certaines questions.

Evitez l’effet démo

C’est toujours la même chose. Chez vous tout marche et lors de votre présentation, un message d’erreur s’affiche. Le stress s’accumule, un silence envahit la salle, et vous commencez à douter de votre place de speaker.
Pas de problème, ça arrive à tout le monde, même aux meilleurs.
Je conseillerais avant tout de tester la démo 10 fois au moins et dans l’environnement le plus proche de celui du jour J (même machine, même taille d’écran, même wifi, même manipulation, etc).
Et dans le pire des cas, faites des vidéos. De cette manière, vous contrôlez le résultat et pouvez toujours montrer l’enregistrement en cas d’erreur.

Point bonus : Si vous souhaitez montrer votre code, préférez une sauvegarde locale, pareil pour les dépendances de votre projet, téléchargez-les à l’avance, ne comptez pas sur le wifi le jour de votre présentation.

Ne négligez pas la discussion

On en apprend beaucoup sur un sujet en faisant des recherches.
Et discuter après votre présentation avec l’auditoire permet d’en apprendre davantage et/ou de voir le problème sous un autre angle.
C’est toute cette préparation et ces échanges qui feront de vous un expert.

Je suis heureux d’avoir fait ces talks et suis très reconnaissant envers les personnes qui l’ont ecouté et n’ont pas essayé de me mettre dans l’embarras.
Parce qu’après tout, notre but à tous, c’est d’en apprendre davantage, dans un cadre convivial.

Merci de m’avoir lu, et si l’article vous a plu, n’hésitez pas à le partager au plus grand nombre.

Jérémie Zarca (@jzarca01)

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *